Le clavier

Les cours de clavier sont assurés par Richard Desrivières

Un support indispensable : la méthode

Le premier point important avant de commencer, quels que soient votre âge et vos préférences musicales, est l’achat d’une méthode : un livre que vous allez garder des années.
Vous y trouverez des photos de positions des mains sur le clavier, bonnes et à éviter, une méthode de travail, des morceaux connus simplifiés pour le 1er cycle instrumental, des notions de solfège, des explications sur les accords anglo-saxons ainsi que des termes anglais.
Il faudra d’ailleurs vous familiariser avec cette langue car les instruments et boîtes à rythmes que vous utiliserez seront écrits en anglais sur la coque du clavier ainsi que sur son écran.

Les premiers cours, la découverte de l’instrument et les accords

Aux premiers cours, vous apprendrez à chercher une instrumentation, un son qui vous plaît (la douceur de la flûte, le velouté de la clarinette, la puissance des cuivres…).
Vous apprendrez à jouer une mélodie main droite avec des accords main gauche ce qui permet assez rapidement d’utiliser une boîte à rythme (un enregistrement d’une batterie avec ces breaks dans un genre donné : Rock, Techno, Rap, …) avec un accompagnement automatique :  l’intérêt de cet accompagnement est qu’il suit vos accords et ajoute des instruments en fonction du « style » choisi.
Ainsi avec un rock vous aurez une basse (bass), des cuivres (brass), guitare électrique (distortion guitar), cordes (strings), piano...

Un orchestre à vous tout seul !

Une fois quelques pages lues et quelques morceaux travaillés sur cette méthode, nous commençons déjà à nous connaître un peu plus et après des échanges sur vos goûts musicaux et suivant votre âge, je vous apporte au fur et à mesure des séances des « bouts » de partitions, des refrains, des introductions ou passages courts de vos artistes préférés qui vous serviront d’exercices : travail des articulations (lié/détaché), indépendance des mains, technique, apprentissage de nouveaux accords…

Le jeu avec la clé de fa

Quand vous serez à l’aise, nous passerons à l’étape suivante et donc au jeu avec la clé de fa qui remplacera vos accords par des notes et des mouvements plus compliqués à la main gauche mais le rendu sera totalement différent : vous aurez ainsi le choix de travailler sur l’une ou l’autre méthode (clé de fa ou accords) ou sur les deux suivant vos morceaux.

Une manière de travailler, un jeu, une recherche

Avec 10 minutes de travail par jour cela deviendra un jeu au bout de quelques semaines et vous pourrez déjà jouer vos airs préférés.

Mais cela n’est pas encore fini ! Vous pouvez tout jouer, tout ce qui vous passe par la tête. A vous de créer, interpréter, improviser en recherchant des  combinaisons de sons, de styles (que vous pourrez vous-même composer), et en ajoutant des breaks de batterie, des effets… la liste est encore longue.


Richard