piano

Découverte d’un nouveau langage

Dans un premier temps, il s’agit d’appréhender un nouveau langage. 2 clés à apprendre dès le départ, les bases rythmiques, du vocabulaire. Ceci est assuré par le cours de F.M. (sauf les 2 premières années où la FM est intégrée au cours d’instrument) mais c’est également renforcé en cours de piano.

En parallèle, il est vivement conseillé de se nourrir de musique et de ne pas se limiter aux seules œuvres travaillées en cours. Le travail sur l’interprétation ainsi que sur la création n’en sera que plus facile.

Apprentissage de la technique

Piano « loisir » nous demande t-on souvent : en général cela veut dire « Je veux atteindre un niveau correct mais sans me faire violence ». A cela je réponds : on apprend la technique ou pas, mais il n’y a pas d’entre-deux, de voie plus facile pour atteindre tel ou tel niveau. Et donc quel que soit le niveau recherché il dépend de l’investissement personnel, bref il faudra travailler. Mais attention ce terme semble aujourd’hui ne retenir que la connotation négative de l’effort, c’est oublier le meilleur moment du travail : la satisfaction d’avoir accompli quelque chose. Et pour seulement 20 petites minutes d’entraînement par jour c’est possible!

Se faire plaisir

Concrètement, au sortir du cours, déchiffrer une partition, suivre une grille d’accords, inventer un accompagnement adapté pour s’intégrer dans un ensemble ou tout simplement soutenir un chant, improviser, s’amuser sur un piano (et comprendre l’étendue de ses possibilités), ne doit plus être insurmontable !

Ces domaines de compétences sont valables pour tous les styles de musique, il n’y a pas de censure, chaque élève peut arriver avec ses aspirations, point de départ d’une ouverture vers les autres mouvances.